6M0A5827 web

La filière bois a le vent en poupe et le secteur lauragais profite aussi de cette dynamique d’ensemble. L’attractivité pour le bois de chauffage est encore plus significative quand se ressentent les 1ères chutes de température. A Villefranche chemin de la Camave Alexandra et Florian Vanzetto jeunes gérants de la société Bois du Sud Ouest (lire encadré) n’en tiennent plus et les stères partent comme des petits pains. Face à la forte hausse du prix des énergies fossiles (carburant, gaz..) le couple observe que le bois énergie redevient une bonne alternative : « en l’espace de quelques années BSO est passée de 2000 stères vendues par an à près de 5000 aujourd’hui. Avant l’arrivée de la période hivernale notre calendrier de livraison est complet jusqu’en janvier. Pour lisser notre production sur l’année et ainsi nous éviter de refuser de la clientèle nous nous efforçons de modifier les habitudes d’achat du bois en incitant nos clients à s’approvisionner dès le printemps pour l’hiver suivant. Ce simple réflexe d’anticipation joue aussi sur l’amélioration de son rendement calorifique car le bois continue à sécher jusqu’en hiver». L’organisation sur le site s’est adaptée à ce regain d’intérêt. La vente en libre service est quasi en flux tendu avec plus de 30 stères débités quotidiennement. Florian détaille l’activité : « Les grumes de chênes et de hêtre venus des Pyrénées sont sélectionnées en amont directement auprès des exploitants forestiers afin qu’avoir un gabarit compatible avec le matériel de recoupe. Après les opérations de tronçonnage et de fendage, les bûches sont vendues selon plusieurs tailles. Les 50 et 33 cm sont les plus fréquemment utilisés dans les inserts ou les poêles ». La tête dans la sciure plutôt que dans le guidon le jeune couple avale de longues journées de travail. Si l’avenir de l’activité s’annonce prometteur Alexandra et Florian restent serein et n’entendent pas brûler les étapes : « Nous sommes de jeunes entrepreneurs et notre structure n’en est pas encore à son rendement maximum. Quand nous atteindrons ce stade nous nous laisserons le temps d’analyser la situation pour envisager le développement le plus pertinent possible ». Laurent Gales

PHOTO - Alexandra et Florian jeunes gérants de BSO devant le combiné scieur fendeur – photo  Laurent Gales

Le bois chez BSO

La famille Vanzetto a débuté son activité dans la filière bois de construction en ouvrant en 1952 avec le grand-père Lucien une scierie sur la commune de Baziège. Le fils Philippe et son épouse Nadine reprenaient l’activité au début des années 80. La société prenait un tournant majeur dans les années 90 en développant le bois de chauffage et en s’implantant en 2000 sur la commune de Villefranchois. Le fils Florian 3ème du nom est le nouveau gérant de l’enseigne BSO depuis juillet 2011. L’activité bois de chauffage représente 90% de son activité. Florian donne quelques conseils d’usage :

Votre bois de chauffage doit être stocké de façon à bien l’aérer :
- Le mettre sur palette pour éviter le contact direct avec le sol
-  Croiser les rangées de bûches afin que l'air circule
-  S’il est à l’extérieur, le couvrir avec une bâche positionnée uniquement sur le dessus. Il est important de laisser les côtés ouverts pour éviter la condensation.

Toutefois le bois supporte parfaitement la pluie directe. Le bois se lave, perd son tanin que l’on retrouve sous le tas de bois plutôt que sur la vitre de l'insert après sa combustion. Pensez tout de même à le protéger au moins un mois avant son utilisation. Laurent Gales