marisu bayssière foyer webAprès 37 ans de mandat de maire Marius Bayssières a décidé de passer la main. Ce n’est pas sans une certaine émotion que l’élu à l’écharpe tricolore depuis 1977 évoque le chemin parcouru. « En 37 ans la population de Rieumajou est passée de 40 à 150 habitants. Ce gain modéré de population voulu par notre politique démographique n’est pas spectaculaire mais il est essentiel pour le devenir de toute collectivité. Car cet essor c’est aussi des effectifs pour l’école et les associations qui animent et vivifient la vie locale ». L’hospitalité naturelle instaurée sur le village a favorisé cette afflût de population car comme l’explique Marius Bayssière «  les élus sont là pour faire comprendre que celui qui arrive n’est pas un ennemi, aux autres qui sont-là et qui sont de braves gens qui ne demandent qu’à mieux connaître le nouvel arrivant pour l’adopter ». Cette philosophie de vie basée sur le partage et l’entente cordiale a grandement favoriser la mise en œuvre de projets structurants. La liste des réalisations que le maire a piloté avec les équipes municipales successives sont légion : l’aménagement foncier et la création de la carte communale pour ouvrir une urbanisation raisonnée, la création de Regroupement Pédagogique Intercommunal avec les communes voisines de Folcarde, Lux et Vallègue, la création de la bibliothèque, la participation active à l’intercommunalité à travers Cap Lauragais et aujourd’hui la réhabilitation et l’extension de la salle des fêtes. Monsieur le maire évoque ce dernier projet : « Ce chantier sera en quelques sortes le dernier projet communal qui a mobilisé toute mon énergie depuis les premières études menées en 2011. Le chantier a débuté en juin 2013 et se poursuit aujourd’hui grâce à l’expertise de l’ATD31 et du CAUE. Ce projet a reçu l’aide financière du conseil général, de conseil régional ainsi qu’une enveloppe parlementaire attribuée par madame la députée Emilienne Poumirol. Mon successeur aura le privilège d’inaugurer l’été prochain une salle des fêtes répondant aux normes d’accessibilité avec une surface de vie doublée de 110 à 220m² ». Laurent Gales

PHOTO - Marius Bayssière sur son dernier chantier communal celui de la rénovation de la salle des fêtes – photo Laurent Gales