20140801_172406 web1La base ULM et son hangar qui jouxtent le tracé de l’autoroute A61 au lieu-dit gardouchois « Prat Majou » jouit d’une visibilité de choix à proximité du flux d’automobilistes. Ce bâtiment technique propriété du  responsable de l’aérodrome était l eplus souvent la proie innocente et inerte des graffeurs adeptes du tag et du graffiti sauvages. Quand les autorités du Village de Marques naillousain sont venues le démarcher pour lui proposer d’y implanter une signalétique publicitaire directionnelle, le propriétaire donnait son accord histoire de cacher cette « misère
graphique » et d’en retirer quelques maigres subsides propices à mettre un peu d’oseille dans la soupe de sa modeste retraite.

20140801_172406 web2 L’affaire fut faite. Une fois les panneaux en place, les dizaines de mètres carré de pub ne laissaient pas indifférents le voisinage et un courrier de plainte pour nuisance visuelle et non respect du code de l’environnement en matière d’affichage hors-agglomération tombait sur les bureaux des fonctionnaires de la préfecture. Opiniâtre et persuadé d’être dans son bon droit, le détracteur épistolaire obtenait gain de cause et un arrêté préfectoral de mise en demeure sommait la société Advantial-Nailloux Outlet Village de « supprimer les dispositifs publicitaires et de remettre le lieu dans son état initial…. Au plus tard le 30 juin 2014 ». Aujourd’hui le hangar mis à nu a retrouvé son état initial où le graffiti règne en mètre carré sur la quasi totalité des pans de murs exposés face au réseau autoroutier. Fallait-il maintenir les panneaux ou revenir aux strates de tags ? L’avenir le dira mais d’ores déjà le propriétaire du hangar doit rencontrer les représentants de la commune gardouchoise début septembre 2014. Municipalité qui dans le cadre d’un règlement local de publicité est l’autorité administrative compétente sur son territoire. D’ici-là des graffeurs anonymes s’appliqueront peut-être à tracer à nouveau à la bombe de peinture aérosol des gribouillis cette fois à l’effigie du village de marques. Laurent Gales

PHOTO - Vues d’hier et aujourd’hui du hangar de l’aérodrome gardouchois -  photo Laurent Gales