depose_statue_webLa statue du monument aux morts représentant un soldat de la Grande Guerre sous la mitraille subit depuis 1924 - date de sa création par l’artiste Camille Raynaud élève de Rodin et Falguières - (voir encadré) les affres du temps. La sculpture en bronze implantée sur le square du général de Gaulle a fait l’objet d’un diagnostic commandé par la municipalité à la Fonderie de Bronze Lauragaise (FBL) implantée sur la commune de Blan (81). Le constat était sans appel et la réfection s’imposait pour ne pas mettre en péril cette œuvre significative du patrimoine communal où apparaîssaient des « variations importantes d’épaisseur de bronze sur certaines zones ». L’étude de rénovation du cénotaphe (monument funéraire ne contenant aucun corps) laissait observer aussi la reprise en bronze de la baïonnette ainsi que de nombreuses fissures profondes sur la représentation du rocher, sur l’abdomen, le bras du soldat, sur le réservoir d’eau du soldat… Plus d’une trentaine de fissures plus ou moins importantes (de 5 à 10 mm) étaient recensées. De plus la réfection de l’œuvre d’art préconise pour des raisons de robustesse de réaliser des soudures à l’intérieur et à l’extérieur du monument. Aussi fallait-il déposer la sculpture afin qu’elle prenne la direction des atelier de la fonderie tarnaise. Courant février la première étape - celle de désolidarisation de la statue à l’embase du socle en pierre - était réalisée par un sciage au diamant assuré par la société avignonétaine Assciage Diamant. Puis ce vendredi 13 mars les techniciens de FBL procédaient à l’aide d’une grue à la dépose de la statue lourde de 4 tonnes. Désormais le poilu villefranchois est entre de bonnes mains et attend un sablage général, une reprise de l’ensemble de ses fissures et soudures, une ciselure et dernières touches esthétiques une nouvelle pointe à la baïonnette de son fusil d’assaut et une patine générale. Le chantier s’étalera sur 3 à 4 mois. Laurent Gales

Photo - La sculpture de 4 tonnes s’élève dans les airs pour prendre la direction de la fonderie de bronze lauragaise à Blan – photo Hugo Gales

Un peu d'histoire

Le monument aux morts villefranchois implanté sur l’actuel square du Général de Gaulle (ancienne place Saint-Jean puis place Edmond Caze parlementaire lauragais) est l’œuvre conjuguée de l’architecte toulousain Félix Thillet (1886-1957), du sculpteur Camille Raynaud et des fonderies toulousaines Wendel Parisaux. L’artiste et ancien élève des beaux-arts de Toulouse, Camille Raynaud (né à Cordes sur Ciel en 1868 et décédé à Venerque le 1er février 1947) réalise cette sculpture en 1924. Son implantation initiale était plus en bordure de la rue de république. Par commodité et pour plus de sécurité lors des commémorations et autres prises d’armes, le monument était reculé en 1956 de quelques dizaines de mètres vers l’arrière du côté de la rue Carnot. Depuis cette époque et toujours à cette emplacement aujourd’hui, le monument villefranchois profite d’une belle esplanade propice au recueillement et aux célébrations officielles (source : « Villefranche de Lauragais Tome I » - Laurent Gales Editions Alan Sutton 2011).